South Shoreditch

L'évolution récente de South Shoreditch à Londres montre que les dynamiques à l'oeuvre dépassent ce seul cadre de la gentrification et nous éclaire sur la manière dont s'articulent les pratiques socio-spatiales des artistes avec la montée en puissance de l'économie culturelle et la reconversion postfordiste des espaces métropolitains.

Certains territoires offrent en effet une épaisseur fonctionnelle, créative et symbolique singulière qui pèse autant sur le travail de l'art que sur l'évolution de la ville. Ces « quartiers artistiques », qui ne sont ni le fruit du hasard, ni l'objet de planification, résultent du croisement d'initiatives multiples. A la fois territoire de création, d'exposition, de contemplation et de vente, ils organisent la rencontre de l'artiste avec ses réseaux ainsi que ses publics.